Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



ENTRE L’ARBRE ET LES CORSES

                                                               

couv recto

Il s’agit du sixième opus de la série « BRIGADE ANTITERRORISTE ». Il est disponible en autoédition au prix de 15 € (aller sur la page commande).

Ce roman a été écrit entre 1996 et 1997. Des bombes en Corse, rien d’anormal en soi. Sauf qu’elles visaient des notables insulaires qui avaient toujours veillé à préserver leurs bonnes relations avec les indépendantistes. Horrifiés de voir le fruit de leur labeur transformé en ruines kosovares, ils avaient fini par soupçonner l’État d’être derrière ces attentats. Pour calmer le jeu, il fallait trouver les coupables. C’est comme ça qu’on s’est retrouvés en Corse. Annie était ravie, le sable blanc, la mer et le soleil. Stac en salivait d’avance, tu penses, la charcuterie, le fromage et le pinard ! Mais on n’a pas eu trop le temps d’en profiter. Certes, nous avons réussi à neutraliser rapidement les poseurs de bombes. Le problème, c’est que les meurtres, les disparitions et les accidents suspects ont succédé aux explosions. Et là, on est tombé sur du coriace et on y a laissé des plumes ! Pris entre l’arbre et les Corses, en quelque sorte.

Pour lire les 1ères pages corses au format PDF, cliquez sur Les Corses !

Un extrait :

Sur mon tribord, j’aperçois une silhouette connue, massive et élégante, qui s’avance d’un pas flâneur. L’Ours. Je me dresse pour le héler lorsque, débouchant d’une ruelle, trois hommes cagoulés se précipitent vers lui. Des détonations claquent, l’Ours s’effondre. Un des agresseurs s’approche de lui pour porter le coup de grâce. Il n’en a pas le temps. Deux pruneaux bien ajustés lui perforent le buffet. Il tombe en vrac. Ses comparses me repèrent, mais je suis déjà au sol, planqué derrière des tables renversées. Ils n’insistent pas et détalent par où ils sont arrivés.

Le Castillon suivant sera le dernier de la série. Un polar qui se lit sur le fil du rasoir et qui, malgré son titre, n’est pas stendhalien > La châtreuse de charme.

 

2 Commentaires à “ENTRE L’ARBRE ET LES CORSES”

  ( Fil RSS pour ces commentaires)

Laisser un commentaire

  1. Je te remercie de m’avoir permis de rire aux larmes lors de la lecture (de certains passages ça va sans dire …) du volume « Entre l’arbre et les Corses ». En effet, cela m’a non seulement plu mais le fait de connaître l’auteur me procurait une impression assez nouvelle.
    J’attaque le deuxième ………..

    Luc Crespo a dit ceci

  2. J’ai « attaqué » les Corses… Je retrouve, exacerbée, l’ambiance qui fait que je ne mets plus les pieds ni l’ancre du bateau !

    Mallochet a dit ceci


Jedi PACA |
Poesie et Autres |
Le blog du Club lecture de ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La SOURCE de CARISA
| houdaprintemps
| Cavru et son patrimoine bât...