Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



  • Accueil
  • > LES CASTILLON ET LEUR UNIVERS

LES CASTILLON ET LEUR UNIVERS

http://jmorize.unblog.fr/files/2009/12/01-04-walk-this-way-comp.mp3

Sept polars écrits entre 1986 et 2002, reflets de l’actualité et de l’ambiance de l’époque. En cliquant sur chaque titre, vous accédez à la page de présentation correspondante et à des extraits.

couv steak recto Steak barbare  couv rectoFume, c’est du chiite!

autoédition 2019           autoédition 2019

recto couv sardines 2Sardines à l’huile sauce chocolat couverture la pieuvre recto La pieuvre en chemise brune

autoédition 2019                   autoédition 2019

couverture merguez recto 2019 La merguez apprivoisée couv recto Entre l’arbre et les Corses

autoédition 2020                 autoédition 2020

couverture recto La châtreuse de charme 

autoédition 2019

L’UNIVERS DE CASTILLON

Luc Castillon est un des chefs de Groupe de la brigade antiterroriste (BAT). Il est jeune, mais il a une certaine maturité, fruit de son expérience de flic de choc. Il vit confronté à la violence des autres, à la sienne, à celle de l’État dont la raison prime trop souvent sur la morale, et il doit sans cesse jongler avec la maxime qui affirme que la fin justifie les moyens. Il sait qu’abuser de ce postulat lui ferait perdre son âme, mais que respecter à la lettre procédures et lois conduit fréquemment à la paralysie. Un peu gascon, il est orgueilleux et fougueux, bon vivant et fidèle en amitié. Il supporte mal la hiérarchie et pas du tout l’injustice. Au fil des romans se constitue l’équipe de la BAT.

Stacchi, Serge de son prénom, Stac ou Mister Monstre pour les intimes, a fait la fac avec Castillon, qu’il a retrouvé à la BAT quelques années plus tard. Grand et massif, il n’a pas un physique de play-boy : son visage au nez épaté et aux lèvres lippues s’orne de lunettes rondes sur lesquelles tombent en rideau des cheveux noirs peu soignés. Il est doté d’une force taurine et d’un appétit féroce, il prend des cuites mémorables et a un très gros faible pour les filles grassouillettes et sans-façon.

Samir M’Zizi, lui, est trapu, presque boulot, toujours vêtu avec une recherche un peu ostentatoire. Il est le rejeton d’un Tunisien restaurateur et d’une Normande cuisinière. Il en a hérité un talent culinaire certain, dont il fait profiter le reste du Groupe. Le restaurant paternel est le siège de fréquentes agapes à base de couscous royal.

Driou détonne au milieu de cette bande de jouisseurs : Castillon le surnomme parfois Mister Pamplemousse ou Dietetic’Man. Mais dans toute équipe, il faut un type sérieux… Grand et mince, un peu coincé, il est fanatique de diététique et de culturisme, doué pour l’informatique et la technique. Les nanas qu’il fréquente sont des chochottes qui ne pensent qu’à leur ligne.

Annie Sensibon a débuté comme inspectrice stagiaire, dans la Pieuvre en Chemise Brune. Depuis, elle file le parfait amour avec Castillon. Annie n’est pas seulement sexy, elle est aussi et surtout courageuse, futée et pleine d’intuition. 

Ces cinq-là forment le noyau central du groupe, qui s’appuie sur quelques autres lascars comme Maisonclose, Grodega ou Ralovli.

Dans les trois premiers épisodes, La BAT est dirigée par Lacluze, un commissaire divisionnaire éruptif mais paternel. À partir du quatrième, la brigade est prise en main par Antoine Mortelune de Campezac, comte ou assimilé, géant massif à l’élégance naturelle et à l’autorité tranchante. Son physique granitique lui a valu d’être surnommé l’Ours. Après des débuts difficiles, Castillon développe avec ce « vrai patron » une relation quasi filiale.

L’univers ne serait pas complet sans la juge antiterroriste Larosse, une engeance judiciaire. Intraitable, caractérielle, elle forme avec Castillon un attelage d’enquête assez improbable. Celui-ci l’insupporte, il le lui rend bien. Physique de sorcière à la chevelure bouclée comme le pelage d’un mouton fou, elle porte des vêtements aux couleurs dégueulatoires et s’asperge d’un parfum aux fragrances toxiques.

La saga des Castillon comprend sept volumes dont six sont pour l’instant autoédités. Lorsque j’ai commencé à les écrire, en 1986, le terrorisme avait déjà frappé en France au travers d’Action Directe, notamment. Steak barbare (autoédition 2019) s’inspire de ce « terrorisme intérieur », largement influencé par celui du Proche-Orient. La tragédie des otages français du Liban est à l’origine de Fume, c’est du Chiite ! (autoédition 2019).  À cette même époque, les fantômes du nazisme alimentent les fantasmes (Sardines à l’huile sauce chocolat, en cours de mise en forme).  

Vient ensuite la Pieuvre en chemise brune, écrite dans les années 90 (autoédition en 2014). On y trouve la problématique de la poussée de l’extrême droite dans le sud de la France et des ses liens avec la mafia. Dans La Merguez apprivoisée (autoédition 2014), les fantômes de la guerre d’Algérie resurgissent. Dans le sixième opus, Entre l’arbre et les Corses, la mafia ukrainienne s’associe à  l’activisme corse. Enfin, c’est La châtreuse de charme (autoédition 2019), rédigé au début des années 2000, dans lequel l’équipe de Castillon se trouve aux prises avec Al Qaida. Ce dernier opus clôt la saga et prépare la suite. Annie a demandé sa mutation à Lyon, et on la retrouvera dans l’équipe d’un certain commissaire Séverac !

 


 

3 Commentaires à “LES CASTILLON ET LEUR UNIVERS”

  ( Fil RSS pour ces commentaires)

Laisser un commentaire

  1. Bonsoir
    J’ai beaucoup apprécié vos livres avec Abel Séverac
    A quand le prochain?
    Pouvez vous m’indiquer le moyen de me procurer les 3 livres de la série Castillon?
    Vous remerciant par avance de votre réponse,
    Cordialement
    A.Barbier

    Annie BARBIER a dit ceci

  2. Bonjour,

    Le sixième Séverac est en route. Il se passe en partie dans le quartier d’Ainay, il devrait sortir fin 2018. Merci à vous pour votre message !

    Amicalement,

    JM

    jmorize a dit ceci

  3. Bonjour, je n’avais pas lu l’intégralité de votre message, qui semble néanmoins tronqué : « pouvez-vous m’indiquer le moyen de me procurer les 3… ». Évoquez-vous les Castillon ? Si tel est le cas, 4 ont été autoédités. je les vends chacun 15 €, avec 4 € de frais de port par tranche de 2 livres (soit 4 € de frais pour 1 à 2 livres et 8 € pour 3 à 4 livres). Vous trouverez un bon de commande sur mon blog sur la rubrique contact et commandes. Vous pouvez soit me l’envoyer par courrier avec le chèque de règlement à Jacques MORIZE 153 ave Charles de Gaulle 69160 Tassin la Demi Lune, soit me l’envoyer par mail jacques.morize@orange.fr et me régler sur le compte paypal jacques.morize@orange.fr. Bien cordialement, J. MORIZE

    jmorize a dit ceci


Jedi PACA |
Poesie et Autres |
Le blog du Club lecture de ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La SOURCE de CARISA
| houdaprintemps
| Cavru et son patrimoine bât...